Ce prix est décerné à :
Claire QUERTAIN

pour son mémoire sur un
« La théorie des vices intermédiaires en droit de la construction :
de la création prétorienne à la pratique assurantielle »
 
     
 
Le mardi 18 mars 2015, dans le cadre de l'Assemblée Générale de notre Association le Prix AURA (*) - Droit des Assurances 2014 a été remis à Claire QUERTAIN par le Président de l'AURA, Jean-Octave DUPONT (également Directeur général-adjoint de la MACIF), en la présence de son Maître de stage et tutrice Marie-Claire PIET, Chef de Groupe du Service Construction de la MAAF.
 
     
 
Le Jury AURA (*) a noté l'intérêt, le caractère innovant du sujet ainsi que la très bonne qualité de la rédaction.
Il faut noter que les bonnes appréciations portées sur son travail par les responsables de la MAAF ont amené cette entreprise à engager Melle QUERTAIN par un contrat en alternance dans le même service, ce qui lui permet de poursuivre ses études en Master 2
.
 
     
 

Le Président de l'AURA, M. J-O DUPONT, Claire QUERTAIN, Mme Marie-Claire PIET sa tutrice et Mme Françoise GUILBOT, Secrétaire de l'AURA et coordinatrice du Jury.

 
  Voir (**) l'étude primée de Melle QUERTAIN  
 
Voir articles de presse et
 
   
 
Avec ses compliments, le Président J-O DUPONT remet un Prix d'une valeur de 300 € à Melle QUERTAIN et forme le souhait que cette récompense soit le signe d'une grande réussite professionnelle dans la voie qu'elle a choisi.
 
 
 
 

(*) Le Jury était composé de :
Dominique Eliot: cadre à la SMACL
Frédéric Foussier: chargé de recrutement à la SMACL
Christophe Klotz:, de la MACIF
et de Françoise GUILBOT, coordinatrice du Jury

(**) avec l'aimable autorisation de la MAAF

   
Les critères retenus par le jury étaient les suivants :
• l’approche opérationnelle et réaliste des propositions à court ou moyen terme,
• le caractère innovant des propositions,
• les qualités d'ouverture, d'initiative, de responsabilité de l'étudiant,
• les qualités de présentation, de rédaction, permettant d'appréhender clairement le sujet et ses conclusions.