Aura'ctuelles Novembre 2010
 




30-11-2010 Avenir du pôle universitaire de Niort

TOUT VOUS EST AQUILON...

L'avis de tempête lancé sur le pôle universitaire de Niort fait des vagues. Ici et là, des motions de soutien sont votées, la dernière en date provenant du conseil de développement de la CAN réuni en présence du doyen de la faculté de droit Joël Monnet et de représentants des étudiants.

Comment interpréter la situation ? A la façon, peut-être, du fabuliste qui faisait dire au chêne s'adressant au roseau : "Tout vous est aquilon, tout me semble zéphyr". C'est-à-dire, modération chez les responsables universitaires qui ne voient poindre que des "ajustements" de filières et réelle inquiétude chez les étudiants "choqués" par les suppressions déjà intervenues.

En attendant la rencontre du 9 décembre entre le président de l'université de Poitiers et les collectivités territoriales (CAN et conseil général), l'IRIAF, amputé par la suppression d'une licence, lance la contre-offensive en annonçant l'introduction du contrat d'apprentissage, la pratique de l'enseignement à distance et une réelle formation actuarielle labellisée par la profession.

Et si vous n'êtes pas convaincu de la pertinence du PUN, on vous concoctera, pour les 26 et 27 mai prochains, les "Premières journées internationales du risque" à Niort.
Ah, mais !

29-11-2010 Baptême de la médiathèque Pierre Moinot

Pierre MOINOT et l'éleveur de rennes

C'est l'histoire -vraie- rapportée au baptême de la médiathèque Pierre Moinot, à Niort, par l'une des filles de l'académicien, Claudine Karlin, ethnologue : partie en mission dans la toundra sibérienne, elle fut hébergée par un éleveur de rennes dont le fils aîné partait tous les soirs, armé d'un fusil, pour protéger le troupeau d'une attaque des loups. Dans sa besace, il emportait aussi un livre. Devinez lequel ? "Les Misérables" de Victor Hugo. Or, il en avait d'autres dans sa bibliothèque : Pouchkine, Tolstoï, Hemingway... et son chien s'appelait... "D'Artagnan" ce qui prouve qu'il avait aussi fait la connaissance d'Alexandre Dumas.

"Cette histoire, rapporte Claudine Karlin, ravissait papa, pénétré qu'il était de l'universalité de la culture". Et qui, on le sait, n'avait pas ménagé sa peine, aux côtés d'André Malraux, pour couvrir le territoire de Maisons consacrées à cette fin.

NB L'exposition AURA sur Pierre Moinot présentée à la médiathèque, à l'occasion du baptême, reste ouverte au public aujourd'hui et demain. Elle ira ensuite aux Archives départementales et sera vraisemblablement demandée à Vouillé au printemps 2011

26-11-2010 Deux Prix AURA à l'IRIAF

VOICI DES FRUITS, DES FLEURS...


... et les Prix de l'AURA . Notre association s'associe en effet, cet après-midi, à la cérémonie annuelle des diplômes à l'IRIAF présidée par Dominique Thys pour remettre deux des Prix qu'elle attribue aux auteurs des meilleurs rapports de stage en entreprise.

Le Prix destiné aux étudiants de "Statistique et actuariat appliqués à l'assurance dommages et à la santé" revient à Marion Piel, étudiante en master 2 qui a effectué son stage à MACIF Mutualité et dont le rapport traite de "La construction des tables de mortalité d'expérience et études sur les indicateurs de Solvabilité 2"

En "Gestion des risques", la palme revient à Nicolas Loussot, également étudiant en master 2, qui s'est immergé pendant plusieurs mois au sein de la mairie de Poitiers où il a fait oeuvre utile en proposant une meilleure prévention.

Ce sont des jurys de professionnels qui, dans les deux cas, ont choisi les lauréats en fonction de la qualité technique de leur travail mais aussi de la clarté rédactionnelle et c'est Jean-Louis Rimbod qui, au nom du président de l'AURA Roger Belot, a le beau rôle, celui d'attribuer les récompenses.

Car, voici des fleurs, des compliments... et aussi des chèques.

24-11-2010 Journée des métiers à l'IUT

"JE SAIS OU JE VAIS..."

Une demi-heure de pause, cet après-midi, pour la Journée des métiers à l'IUT : les couloirs s'animent, les cafetières chauffent en continu... Il s'agit pour les étudiants des trois départements GEA, STID et HSE de rencontrer des professionnels qui les aident à choisir leur voie. Et ils sont venus : les assureurs, les banquiers, les inspecteurs des impôts, les directeurs de ressources humaines...

- Moi, confie Anaïs, je sais où je vais : bac + 5 minimum et tout en travaillant je préparerai mon diplôme d'expert-comptable
- Et moi, enchaîne Hélène, j'aimerais gérer une thalass
o

Apparemment, il y a de la détermination chez les étudiants de GEA . Ils ont eu le privilège d'accueillir en amphi un ancien de leur département qui a plutôt réussi : Frédéric Côme, directeur général adjoint de la SMIP, la grande mutuelle interprofessionnelle niortaise arrimée à la MACIF. Si les organisateurs de cette journée qui entre dans le cadre d'un projet tuteuré restent dans l'ignorance de leur note finale, ils ne mégotent pas sur celle de leur hôte : "Il connaît bien son sujet, il a fait participer la salle..."

- Et il est fidèle à son département, se félicite la responsable Murielle Girard.

Ce qui n'est pas une moindre qualité...

23-11-2010 Dans l'Est, on ne déneige plus à gauche

A DROITE, TOUTE...

L'info est tellement cocasse qu'elle vaut d'être rapportée sans délai : dans 12 départements de l'Est de la France, la direction interdépartementale des routes informe que son programme de viabilité hivernale prévoit de ne plus déneiger dans l'urgence que les voies de droite des routes et autoroutes. Raison invoquée : une plus grande efficacité d'intervention.

Ce à quoi rétorquent les syndicats : "Cette mesure est liée à la baisse drastique des crédits alloués à l'entretien. Nous ne sommes plus en mesure de mener à bien nos missions". Cette décision fait craindre des embouteillages monstres aux abords d'agglomérations comme Strasbourg, Reims ou Nancy.

Et les voies de gauche, direz-vous ? Ben, huit heures après les chutes de neige, peut-être. A moins que la direction des routes ne trouve le moyen de tout faire tomber dans les champs.

(Lire "Le Parisien" du 22 novembre)

18-11-2010 Le président de la MACIF au conseil économique et social

PROCHAINE MARCHE ?

"C'est bien" observe sobrement mais avec une visible fierté un cadre de la MACIF à propos de la promotion dont vient être l'objet son président.

En effet, Gérard Andreck , figure emblématique des mutuelles d'assurance, a été nommé au conseil économique, social et environnemental et, à ce titre, a pu participer mardi 16 novembre à l'élection du nouveau président , Jean-Paul Delevoye*.

Sièger au CESE n'est pas une mission purement honorifique puisque cette assemblée, où se retrouvent les représentants des grands domaines d'activités, est consultée sur les orientations du gouvernement. Désormais, on y entendra donc la voix des entreprises de l'économie sociale et celle de Gérard Andreck ne manquera pas de porter car il représentait déjà le Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (GEMA) et le Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l'économie sociale (CEGES).

Prochaine marche à grimper : celle du gouvernement lui-même, comme en 1981, mais pour cette fois-ci, c'est raté...

* Médiateur de la République et ancien ministre UMP, Jean-Paul Delevoye l'a emporté sur le président de la Mutualité française, Jean-Pierre Davant

 

17-11-2010 Farandole de l'AURA

La FARANDOLE (Voir photos et vidéo)

                               

UNE CHAINE D'AMITIE

Que retenir de cette Farandole, 6ème du nom ?* De l'adhésion, de la spontanéité, de la gentillesse, tellement de gentillesse... qui donne du sens à cette ronde des étudiants du monde. "On sent passer un courant" observe un invité.

L'ambiance est née, encore une fois, de la super-vidéo montée en continu par des filles et des garçons d'Indonésie, d'Algérie, du Pérou, de Chine, de Syrie, du Maroc, de Tunisie, du Burundi, de Madagascar. L'éclat des images répandait sur le campus de Niort-Noron une quiétude agrémentée par les délices du palais : beignets, maïs noir des Andes, thé à la menthe...

La Farandole, c'est un engagement d'amitié renouvelé chaque année et qui a pris fin hier soir sur ce chant entonné par notre ami Tahiry et repris en choeur par l'assistance :

"Formons de nos mains qui s'enlacent
au déclin de ce jour,
formons de nos mains qui s'enlacent
une chaîne d'amour..
."**

* Elle a été ouverte par un trio talentueux d'élèves du Conservatoire de musique et de danse de Niort

12-11-2010 Après le Dialogue AURA sur les conséquences d'une conduite à risques

UN REGARD CRU SUR LE HANDICAP

 

Mourir au volant, à 20 ans, quelle tragédie ! Et rester tétraplégique à vie...

Le Dialogue AURA sur les conséquences d'une conduite à risques en toutes circonstances a constitué mardi une bonne leçon de bonne conduite pour les 150 étudiants du pôle universitaire et du lycée de la Venise Verte réunis dans le grand amphi de la MACIF*. En particulier, les témoignages des spécialistes de la rééducation au " Grand Feu" qui ont porté un regard cru sur la réalité quotidienne des meurtris malgré eux. Atteints au plus profond de leur intimité, ils doivent puiser dans leurs réserves le ressort qui leur permettra sinon d'accepter leur condition qui est "de l'ordre de l'impensable", du moins de vivre avec. Sans haine ni intention suicidaire.

Certains y parviennent et même éclat. Tel ce handicapé qui avoue avoir dépassé son rêve en devenant champion olympique.

* L'accueil était assuré par le vice-président AURA Patrick Giraud qui, en sa qualité, aussi, de directeur du siège à la MACIF jouait les maîtres de maison avec Françoise Guilbot

10-11-2010 Deux Prix nationaux pour des formations universitaires niortaises

COURONNE MORTUAIRE

La nouvelle pouvait-elle mieux choisir son temps ? Au lendemain de la fête des morts, on apprend que la licence niortaise IRIAF/SAS* a reçu le 2ème Prix national SMBG des meilleures formations en assurance** en coiffant notamment l'université Panthéon-Assas.

Le plus affligeant est que cette licence a disparu en fin d'année dernière, en pleine campagne d'inscriptions, tombée sous la hache des gestionnaires.

Et une récente lettre du président de l'université de Poitiers au président de la Communauté d'agglomération de Niort laisse craindre d'autres coupes claires dans le paysage de Noron.

Couronnez ! Couronnez!... Il en tombera d'autres si personne ne fait bonne garde.

* Statistique et traitement des données en assurance et santé
** La licence "droit et techniques de l'assurance", de Niort également, est classée 4ème

10-11-2010 Un colloque de la HALDE sur les discriminations dans les assurances

NIORT COIFFE PARIS !

A cette minute même, le doyen de la faculté de droit Joël Monnet intervient à Paris, dans le cadre des "Mercredis de la HALDE"*

Pour parler de quoi ? Des discriminations dans l'accès aux assurances.

Tiens, tiens... Le sujet n'avait-il pas déjà été traité le 23 avril 2010 sur le pôle universitaire de Niort ? A l'initiative, précisément des deux codirecteurs de la filière "droit des assurances", Stéphanie Hourdeau-Bodin et Joël Monnet. "En effet, observe ce dernier, nous avons initié une réflexion qui se prolonge... L'essentiel a été dit à Niort."

A l'heure où l'université de Poitiers pose des problèmes existentiels, ne craignons pas de respirer à fond : Niort est parfaitement capable de tenir la distance !

* HALDE : Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité

08-11-2010 Elections présidentielles en Côte d'Ivoire

LES VIEUX

"Voter, moi ? Ce sont les mêmes Vieux qui se présentent depuis que je suis enfant. Je n'ai même pas demandé ma carte d'électeur..."

Dépité, Ahouseny* étudiant ivoirien sur le pôle universitaire de Niort, ne s'en cache pas : rien, selon lui, ne se fait dans son pays et les leaders, aujourd'hui, ne cherchent qu'à asseoir leur leadership sur les nombreuses ethnies pour gagner les élections. "Où sont les années 60 où Félix Houphouet-Boigny construisait des routes et des universités ? Cinquante ans après, nous continuons de vivre sur cet acquis."

Le "vieux" Félix, en voilà, en effet, une grande figure de l'indépendance et du développement de la Côte d'Ivoire. Et si notre étudiant en faisait le sujet d'une intervention lors de la prochaine Farandole ?**

OK, Ahouseny...

* Prénom d'emprunt
** Cette soirée culturelle de l'AURA se déroulera à la cafeteria du PUN, mardi 16 novembre, à partir de 19h, avec le concours d'élèves du Conservatoire de musique de Niort

04-11-2010 MAAF et les réseaux sociaux

DIALOGUE A l'ANCIENNE

"Les entreprises avaient un contrôle entier sur leur communication, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Elles ont cessé d'être l'unique source d'information sur leur offre".

C'est un spécialiste qui le dit : Julien Lévy, directeur du mastère en e-business d'HEC et coauteur du "Mercator", ouvrage de marketing le plus vendu en France*.

Ce faisant, il prend acte de l'apparition dans le paysage médiatique des réseaux sociaux (site Web, Face-book, Twitter...) où les internautes s'en donnent à coeur joie. Tu m'interpelles, je te réponds... et ainsi se nourrit un nouveau support de conversation entre "amis". Aux entreprises de s'en inspirer, pense notre enseignant, en passant, à leur gré, du monologue au dialogue. "Dialoguer, insiste-t-il, nécessite d'avoir la faculté d'écouter les clients et de prendre en compte leurs avis".

La Révolution, Sire ? Non, un simple retour au classique. La littérature regorge de "Dialogues", à commencer par les 28 écrits dans lesquels Platon exprimait ses vues sur la République et faisait la synthèse entre le rationalisme des physiciens et le spiritualisme des pythagoriciens.

Lire "le maag", magazine des acteurs de la MAAF, d'octobre 2010

02-11-2010 Etude sur les managers de proximité dans l'assurance

AH ! LES MANAGERS...

Encore un anglicisme auquel on n'échappe pas... Entrés discrètement dans l'entreprise voici quelques dizaines d'années, les managers apparaissent aujourd'hui en pleine lumière au point que l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance a cru devoir leur consacrer une étude dont les conclusions viennent d'être déposées.

Le manager manage, c'est bien normal. Dans les milieux de l'assurance saisis par une révolution culturelle due au passage de la notion du technique à celle du service et qui abat les cloisonnements internes, le manager tend à devenir l'homme-orchestre : à lui " la vision globale", " la compréhension des dimensions plurielles du travail et des organisations", la recherche de " performance dans une logique de fonctionnement matriciel", " la communication efficace"... sans perdre de vue qu'il est à la fois le garant des intérêts de l'entreprise et de ceux de ses collaborateurs.

Diantre ! Un homme nouveau qui a besoin de passer dans le moule du formateur. Et à cet exercice, il y a ici et là des pros...

Lire : "Les managers de proximité dans l'assurance", étude de l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance (octobre 2010)